Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le ouèbe résolument 7.0

Pop Hits, le hit parade chanté, c'est 10 ans, 54 albums vinyl (et quelques musicassettes), 634 reprises de chansons et quelques inédites, les pochettes les plus cheesecake de la galaxie, la qualité française aux éditions Musidisc International, une quintessence musicale orchestrée, dirigée et digérée par le Ray Coniff hexagonal, Monsieur Mario Cavallero en personne : c'est Pop Hits, le hit parade chanté.
Hmmm !!!

English version below
Mode d'emploi


Mais C'est Où ?

en direct d'internet

Pop-Hits-cliquez

cliquez, c'est gagné !

Rétroviseur

english spoken

This web site is dedicated to a french series of cover compilations of "hits" during the 70's : Pop Hits, le Hit parade chanté. Songs of the moment (the best and the worst ones) were badly covered by Mario Cavallero, his orchestra and his singers. The seasonal productions were magnificaly packed into cheesecake covers. In fact, the main (only ?) interest of this site. Check out in priority our Des pochettes section to watch and enjoy this artwork, climax of the french touch.

Les Plus Du Service Pop Hits

écoutez, c'est le son Pop Hits

LogoPopHits

13 août 2006 7 13 /08 /août /2006 11:49
Manuréva

Manu Manuréva

Où es tu Manu Manuréva
Bateau fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arrivas
Là-bas

Où es-tu Manu Manuréva ?
Portée disparue Manuréva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais jamais tu n'arrivas
Là-bas

As-tu abordé les côtes de Jamaïca
Oh ! héroïque Manuréva
Es-tu sur les récifs de Santiago de Cuba
Où es-tu Manuréva
Dans les glaces de l'Alaska
A la dérive Manuréva
Là-bas

As-tu aperçu les lumières de Nouméa
Oh ! héroïque Manuréva
Aurais-tu sombré au large de Bora Bora
Où es-tu Manuréva
Dans les glaces de l'Alaska

Où es-tu Manu Manuréva
Portée disparue Manuréva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais jamais tu n'arrivas
Là-bas

Manuréva pourquoi ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les apparemment creuses paroles de Manuréva ne furent pas écrites en 1979 par Chamfort sur une musique de Gainsbourg mais le contraire. Le charme déchirant du single doit donc bien plus au jeune éphèbe trentenaire qu'au vieil érotomane en devenir.

Mais que serait la plus belle des chansons sans une interprétation du tonnerre ? N'est-ce pas Mario Cavallero, magnifique massacreur de baloches, en collaboration exceptionnelle avec l'International disco band (Pop Hits, le hit parade chanté n°47, 1980) ?

Mais ça, évidemment, personne n'ose le dire.
Repost 0
Published by Mario Cavallero Jr - dans Pop Hits - le hit parade chanté
commenter cet article
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 10:10
A la pêche aux moules

A la pêche aux moules, moules, moules
Je n'veux plus y aller maman
Les gens de la ville, ville, ville,
M'ont pris mon panier maman
Les gens de la ville, ville, ville,
M'ont pris mon panier maman

Voici le court chœur cœur de cette inénarrable scie ressucitée du fond des âges par Jacques Martin et sa bande du Petit rapporteur en 1975. De nombreux filoux surfèrent sur la remontée dans la mémoire collective de ce chef d'œuvre de la chanson traditionnelle française.

Le premier "voleur", car il se fit les noisettes dorées grâce à un gant de toilette ressemblant vaguement à un volatile terrestre et sodomite, fut David Michel, l'animateur barbu au capiot ridicule de Nestor le pingouin (le fameux gant de toilette ressemblant vaguement à un volatile terrestre et sodomite précité donc). Prenant la balle au bond, Michel sortit un 45T (agrémenté d'hommages quelques peu appuyés dans des couplets ad hoc à tonton Martin pour faire passer la pilule). Le tenancier du dimanche télévisuel public en fut assez saumâtre, car lui ne gagnait aucun fifrelin, à défaut le la gloire et de la popularité dans tous les campings, mariages et bistrots de France.

Mais d'autres aussi en firent des adaptations :
- Claude Dauray pour Titi et Gros Minet (avec un petit sketch adapté)
- ces mauvais imitateurs de Pierre Saka, Patrick Burgel, Gérard Gustin et Jacky Giordano, qui alternèrent le refrain avec des couplets de VGE, Julien Clerc, Aznavour, j'en passe et des pires,
- et ce ce parangon de la France éternelle Bézu en 1991, avec un rap qui entrecoupe poujadiquement le refrain.

Mais aucun, aucun dis-je, ne vaut l'interprétation subtile et mouillée de Mario Cavallero, son orchestre et ses chanteurs dans ce 23e volume de Pop Hits, le hit parade chanté.

Et ça, évidemment, personne n'ose le dire.
Repost 0
Published by Mario Cavallero Jr - dans Pop Hits - le hit parade chanté
commenter cet article
9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 09:54
Il y a du soleil sur la France

Dans les collines
Les champs et les vignes
Mon Dieu qu'il fait beau
Là-bas dans l'eau fraîche
Nos deux cannes à pêche
Attendent un poisson

J'ai la fringale
Sors la bière en boite
Le pain le jambon
On est dans la paille
Les autres travaillent

{Refrain:}
Il y a du soleil sur la France
Et le reste n'a pas d'importance
Il y a du soleil sur la France
Allons viens vite que l'on profite
De la vie
Il y a du soleil sur la France
Et le reste n'a pas d'importance

Quoi que l'on fasse
Le fermier d'en face
A les yeux sur nous
Mets les cerises
Là dans ma chemise
Et rentrons chez nous

Dans la campagne
Il reste les traces
De nos deux vélos
Pendant qu'on pédale
Les autres travaillent
{au Refrain}

Il y a du soleil sur la France
Et le reste n'a pas d'importance
Il y a du soleil sur la France
Et le reste n'a pas d'importance ...



 
1972 commençait sous le soleil pompidolien, Charden était toujours aussi stone, et Stone toujours aussi Miss Beatnik depuis son sacre en 1966 au Bus Palladium, qui quoi que son nom semble l'indiquer n'est pas en vérité une camionnette de randonneurs ou quelque chose comme ça (alors que le Golf Drouot est bien le parcours préféré de Thierry la Fronde, comme quoi on lit beaucoup de bétises sur Internet quand on n'y prête gare et que dans un demi-rêve on se fie aux purpurines et orangées chamarures de la vie au fil des clics d'évasion d'une morne journée de travail).

Du soleil sur la France, comme ça, le lundi comme le vendredi ? Mais qu'est-ce qui a piqué Jean-Michel Rivat, ex Edouard halluciné, et son comparse d'une décennie Frank Thomas, rois de la chanson qualité française® et piliers d'un Dassin (Joe, du calme) puis d'un Delpech*, de co-composer avec Eric ce drôle de jumeau du Lundi au soleil de l'imputrescible Cloclo, coquinou qui coiffera au poteau nos tourtereaux météorologiques en fourguant quelques mois plus tard une petite dizaine de milliers de 45 tours de plus sur le même sujet (soleil > glandouille > France qui part en quenouille, toutes choses égales par ailleurs comme dirait Evariste Galois), c'est dingue, après plus d'un demi-millions de galettes vendues en Prisus et autres La clé de sol, c'est pas de bol de se faire griller si près du but.

On aurait tort pour autant de prendre la tangente en glausant comme des pipelettes d'ESC de province sur des considérations merchandisesques alors que c'est le fond qui nous interpelle le vécu un peu quelque part, tu vois Coco ? Car c'est à
s'en friser les poils du derche que de comprendre le sens majeur de cette appremment innocente ritournelle, message qu'elle a enfoui en son sein pour le distiller subrebtissement par la grâce de sa grâce (mot compte double) dans les mols arcanes corticaux d'une France tout aussi pompidolienne que le soleil par ci avant cité, comme quoi on n'échappe pas aux destinée d'un article de fond qui ne perd pas son fil d'Ariane, fut-il rouge ou autre. C'est d'ailleurs assez facile de digresser pour créer la tension nécessaire pour capter l'attention, tout en agrémentant le texte d'alitérations en "tension", ce qui prouve bien qu'on a bien fait finalement de voter Giscard et pas Krivine.

Alors ? Donc ? Qu'est-ce ? Comment-ce ? Pourque ? Un hymne hédoniste et égoïste préludant de deux lustres les golden 80's ? Hm... Un hymne à la pédale pendant que les autres font ça proprement tout comme il faut ? M'ouais... Un hymne au soleil énergisant alors que le krach pétrolier se profile à l'horizon ? Faut pas pousser quand même. Non non non, on s'en éloigne à longues quilles, et il faudrait ne pas avoir peur d'affronter la cruauté de l'effronterie de cette bluette : de leurs voix soyeuses bien que tintinabulant de temps à autres,
nos Ike & Tina Turner hexagonaux surent construire un hymne prolétarien vrai, extension du domaine du uiquène farnientogène à la laborieuse semaine dans un retroussement temporel toilettant l'été 36 aux rythmes enflorés de l'Ile de Wight.

Alors que d'autres variéto-couples ne sauront que beugliner des paroles débilitantes à se faire gondoler Denise et marquer leurs draps de leurs souvenirs nuitalement maculés, S&C incarnaient plus que du glamour : des paroles simples sans être simplistes, des signes cachés aux avants-gardes cinématographiques, le duo était de son époque, subversif et affranchi, appelant un chat un chat et l'amour pas la charité.

Des déchirements de leur séparation au mitan des 70's, Charden, bien qu'il ne savait à peine distinguer le bleu du gris quelques années auparavant, cultiva alors son sens du modernisme en composant les premiers génériques et musiques d'ambiance du crypto-gay Albator 78 ou du nippo-pseudo-lucassien San Ku Kaï, ce qui est pour le moins courageux quand on sait que d'autres préférèrent recycler leur origine arty dans l'éructance de génériques dessinanimesques pour niards décérébrés, destin tragique d'une romehrienne Chantal au patronyme hispano-pictural prestigieux tombée debout dans les affres d'un
prométeur compositeur, composite Pygmalion qui se Prométhéa dans la comédie musicale pour 4-6 ans et autres adulescents.


Innovation donc. Soleil face A, lune face B, de ce premier 45T concept de Stone & Charden,  Mario Cavallero répondit par le diptyque brechtien Il y a du soleil sur la France / Holidays sur ce troisième numéro de Pop Hits, le Hit parade chanté.

Di :

Ptyque :

Ca calme le slip, hein ?

Mais ça, évidemment, personne n'ose le dire.


* Nos lecteurs sauront trouver seuls et ultérieurement parmi les délicates pages colorées de ce site les états de service de Rivat pour Michou. On va pas commencer par mettre des liens hypertextuels partout dans l'article, ça fait perdre le fil, on ne sait plus où on en est de la lecture, faut retrouver l'endroit où on en était, le bronx quoi.
Repost 0
Published by Mario Cavallero Jr, artiste multimédia - dans Pop Hits - le hit parade chanté
commenter cet article
4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 21:01
L'avventura

Elle :
C'est la musique
Qui nous fait vivre tous les deux
Et l'on est libre de partir demain où tu veux

Lui :

C'est ça que j'aime, chanter partout avec toi
Le jour se lève, on prend l'avion et l'on s'en va

Ensemble :
L'avventura
C'est la vie que je mène avec toi
L'avventura
C'est dormir chaque nuit dans tes bras

Elle :
L'avventura
C'est tes mains qui se posent sur moi

Ensemble :
Et chaque jour que Dieu fait mon amour avec toi
C'est l'avventura

Lui :
Quand tu m'embrasses tout est nouveau sous le soleil
Les jours qui passent ne sont jamais, jamais pareils

Elle :
Prends ta guitare, de quoi d'autre avons-nous besoin ?
Que notre histoire ne tienne plus qu'en un refrain

Final :
L'avventura
C'est dormir chaque nuit dans tes bras

Elle :
L'avventura
C'est tes mains qui se posent sur moi

Ensemble :
Et chaque jour que Dieu fait mon amour avec toi
C'est l'avventura

Avant la merveilleuse reprise cavalleresque ( ), cette chanson de Stone et Charden est l'hommage officiel pour la biennale d'art contemporain de Skrömsvborg au chef-d'œuvre du néo-réalisme italien réalisé par Michelangelo Antonioni en 1960.

Mais ça, évidemment, personne n'ose le dire...
Repost 0
Published by Mario Cavallero Jr - dans Pop Hits - le hit parade chanté
commenter cet article
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 11:38
Inventaire 71

Un mini-short, une Nana kitsch.
Un débardeur, et un Sapritch.
Une Mamy Blue, des Sexy-shops un petit peu partout
Un carré bleu sur les pare-brises
Un Sapporo, des vieux Baltard
Un Jésus-Christ en superstar
Un faux Chaban, un vrai Luron
Gérard Nicoud au violon,
Et Giscard à l'accordéon.
Et toujours, le même président...

Il y a eu tout ça
Et puis malgré tout ça
Quand je t'ai rencontré
Il y a eu autre chose.
Et tu as peint pour moi,
Cette année toute en rose
Oui toi, oui toi

Des Bidasses en folie, une guerre au Bengale
Un abbé défroqué pour une Love Story.
Une voiture sur la lune, un dollar pour une thune
Une crise de la presse,
Un JJSS.
Une French Connection
Un Pompidou-Nixon
Un Maumau qui s'en va, un Charlot qui revient.
Un Persépolis, un putsch marocain
Une grève de la police, un Ping-Pong à Pékin.
Et toujours, le même président...

Il y a eu tout ça
Et puis malgré tout ça
Quand je t'ai rencontré
Il y a eu autre chose.
Et tu as peint pour moi,
Cette année toute en rose
Oui toi, oui toi
Mon premier numéro de Pop Hits, le Hit parade chanté.

Pendant plus de dix ans, Mario Cavallero a mobilisé son orchestre et ses chanteurs pour une série inoubliable de compilations de reprises des tubes du moment, éditées par Musidisc Europe au rythme d'une par saison en moyenne.
Le site Pop Hits, le hit parade chanté, animé par DJ Cyberdog, Mario Cavallero Jr (deuxième du nom), artiste multimédia et VJ Carlotta, vous fera tressaillir devant les pochettes dithyrambiques de cette collection hors du commun, où les plus grands photographes (comme Michel Laguens ou Photo : X) ont su donner la réplique aux David Hamilton et autres David Hamilton.
 
Alors bienvenue dans le monde de la qualité française au service des pavillons auriculaires et des oculus frontaux (parce que les yeux les oreilles c'était déjà pris).
Nous commencerons notre série par l'aspect graphique des choses, en montrant de bien belles photos des pochettes. Pour la musique, très dispensable avouons-le, outre des digressions historico-philosophiques sur les paroles, les artistes originaux et le joyeux massacre organisé par les reprises de Mario Cavallero (premier du nom), on fera peut-être un effort, au moins pour mettre des extraits légaux mp3 (si on ne retrouve pas les ayants droit, ce qui est probable, et que nous n'obtenons pas leur autorisation si par grand hasard on découvrait nos amis dans quelque maison de retraite).
Ce bel hommage devrait vous émoustiller, et nous espérons vous fournir progressivement le meilleur du hit parade chanté, de ses inspirateurs français et étrangers et de ses avatars dans les 80's.
Pensez aussi à vous inscrire à la niouse letteure.
À bientôt
pour l'équipe de Pop Hits, le hit parade chanté
Mario Cavallero Jr, artiste multimédia
PS : une fois n'est pas coutume, les paroles citées en illustration de ce numéro 1 de la série Pop Hits ne proviennent pas d'une chanson du disque (on aurait pu aussi choisir un Delpech avec Pour un flirt sur ce n°1), mais font référence à une chanson de 72, faisant le point sur l'année 71, ayant notamment vu la naissance des magnifiques compiles. Et ceux qui ne sont pas contents, b'en... ils n'ont qu'à pas être contents.

Mais ça, bien évidemment, personne n'ose le dire...




Repost 0
Published by Mario Cavallero Jr - dans Pop Hits - le hit parade chanté
commenter cet article